the Hope of Survivors the Hope of Survivors
Notre Organisation et Sa Mission    |    Êtes-Vous une Victime?    |    Soutien du Mari    |    Les Jeunes    |    Êtes-Vous Pasteur?    |    Soutien de la Femme du Pasteur    |    L’Église et les Perspectives des Paroissiens    |    Contactez-Nous    |    Page d’Accueil

L’Église et les Perspectives des Paroissiens

ChurchLES SENTIMENTS DES FIDÈLES

“Cela a pu arriver comment?”
“Le pasteur est si pieux!”
“Elle l’a séduit sans doute!”
“Peut-être a-t-elle fait un procès contre lui pour de l’argent.”

Ce sont les types de remarques que vous entendez quand la nouvelle de la mauvaise conduite du pasteur apprise par l’assemblée. La plupart des paroissiens sont atterrés et ne peuvent pas comprendre comment une telle chose aurait pu arriver. Il y a beaucoup d’incrédulité et de potins. Malheureusement, ces réponses ne consolent personne—en tout cas, certainement pas la victime. Quand l’assemblée rejette la responsabilité de l’abus sexuel sur la victime, elle devient victime à nouveau.

Il est essentiel que l’assemblée aime et soutienne la victime et sa famille ainsi que le pasteur et sa famille. Cela ne veut pas dire que l’on ferme les yeux sur ce que le pasteur a fait et le laisse dans la chaire ou l’écarte des conséquences de son péché contre Dieu, la victime, sa famille et l’assemblée. L’amour—vrai amour—cherche le bien-être éternel au lieu de se soustraire à la responsabilité.

COMMENT DEVRIEZ-VOUS RÉPONDRE À LA VICTIME?

Elle mérite votre amour, votre compassion et votre inquiétude au sujet de ce qui lui est arrivé. Écoutez-la et écoutez-la encore. Elle aura besoin de votre compréhension et de votre compassion, même si vous ne pouvez pas commencer vraiment à comprendre comment cela aurait pu arriver. Dites-lui que vous la croyez et prierez pour elle. Ne parlez de votre conversation à personne. Sa confiance a déjà été trahie par le pasteur. Ne répétez pas cette erreur. Savoir ce qu’il faut éviter de faire ou de dire n’est pas moins essentiel que savoir ce qu’il faut faire ou dire.

ÉVITEZ DE FAIRE OU DE DIRE DES CHOSES COMME:

  • “Vous avez dû savoir ce qu’il voulait.”
  • “Comment auriez-vous pu être si stupide?”
  • “Vous n’auriez pas dû vous habiller comme ça.”
  • “Vous êtes implacable.”
  • Prétendre que la victime est méchante parce qu’elle parle de l’abus et de la maltraitance à d’autres gens.
  • Dire à la victime qu’elle doit se taire.
  • Accuser la victime de se comporter de manière détestable, jalouse ou vindicative, ou de vouloir détruire l’église.

Beaucoup de victimes ont connu l’abus ou d’autres formes de trauma à quelque point antérieur dans leurs vies. Cela pourrait toucher leurs jugements dans d’autres contextes (choix de vêtements, perception du caractère et des intentions des autres individus). L’abus n’a rien à voir avec l’intelligence. L’Espoir des Survivants a aidé des victimes venues de toute classe sociale, y compris des thérapeutes, des infirmières, etc. L’intelligence, le savoir, les connaissances, l’éducation—ou leur absence—ne constituent aucun indice sûr d’une vulnérabilité à l’abus. C’est principalement son état emotionnel qui y rend une personne vulnérable.

Parfois, quand aucune résolution n’est possible dans l’église, c’est devant un tribunal civil ou criminel où l’affaire finit. N’oubliez pas que si cela arrive, ce n’est pas selon toute probabilité le premier choix de la victime, mais plutôt sa seule option apparente après qu’elle n’a réussi à obtenir de l’église ni justice ni bonne résolution du problème. Si cela se passe, évitez de vous préoccuper de comment le tribunal décidera l’affaire. La plupart des affaires sont arrangées à l’amiable, et même si l’affaire va devant le tribunal, sa décision ne reflète pas nécessairement la culpabilité ou l’innocence de l’individu accusé. C’est sur la rédemption de la victime et de son agresseur que l’on devrait se concentrer.

Les membres de l’assemblée devront apprendre à faire face à la tension et à la souffrance causées par le péché du pasteur. Leur guérison prendra du temps. Il y a des membres qui seront peut-être si désillusionnés qu’ils partiront de l’église—ou abandonneront Dieu—pour toujours. Les conséquences de l’abus de confiance par un pasteur sont nombreuses et elles ont des effets non seulement sur l’assemblée mais aussi sur la communauté.

Les assemblées qui connaissent l’abus sexuel pastoral feront face à de nombreux défis. Il y aura certains individus qui soutiendront le pasteur et voudront qu’il reste dans la chaire. Il y d’autres qui soutiendront la victime. Ce qui importe vraiment est que la volonté de Dieu soit suivie sur ce point et cela n’arrivera que si on suit Sa Parole. La Bible dit clairement que le péché d’un chef spirituel entraîne des conséquences sérieuses. Un pasteur qui a fait une chute morale démontre qu’il n’est plus en état de servir comme ambassadeur du Christ au peuple. Dans l’intérêt de son propre bien-être spirituel, il doit démissionner ou être démis de ses fonctions pour qu’il puisse se concentrer à rétablir de bonnes relations avec le Christ.

COMMENT PEUT-CELA ARRIVER?

Pendant la séance de conseil ou quand ils travaillent ensemble, le pasteur commence peut-être à partager ses sentiments avec une autre femme, et parfois pour jusifier son comportement inapproprié, pour encourager des actions immorales ou pour créer des problèmes dans le mariage de la femme, il dénature l’Écriture-Sainte.

COMMENT AURIONS-NOUS PU SAVOIR?

Personne ne peut vraiment déviner les pensées de quelqu’un d’autre. Néanmoins, il y a souvent dans la vie du pasteur des signes qui indiquent que quelque chose ne vas pas. En apparence, il est peut-être trop amical ou charmeur. Peut-être est-il très manipulateur ou sur les les autres essaie-t-il d’exercer un contrôle strict—ce qui peut mener à l’abus du pouvoir. Il fait peut-être des remarques inappropriées vers ou sur les femmes. Et s’il conseille les femmes tout seul, alors, cela peut ouvrir la porte à des avances et à l’abus de la confiance de quelqu’une qu’il conseille. Le contenu de ses sermons ou le style de son prêche a peut-être changé et il n’a plus peut-être le pouvoir de l’Esprit saint qu’il avait avant. Tous ces indications sont des signes d’un conflit intérieur qui est peut-être le résultat de sa négligence de prière et de dévotion.

Satan essaie sans cesse de détruire les messagers et les enfants de Dieu. Par conséquent, nous devons nous soutenir chacun l’autre en priant Dieu qu’Il nous guide et nous protège.

ChurchEN QUI POUVONS-NOUS AVOIR CONFIANCE?

Pour que le pasteur soit digne de confiance, son coeur doit être un endroit habité par le Christ. De tels rapports se révéleront par le comportement extérieur du pasteur. Il aura un désir consacré d’aider les autres et ne sera pas égoïste. Vrai serviteur de Dieu, il sera honnête, loyal et fidèle à sa mission.

COMMENT DEVRIONS-NOUS, L’ÉGLISE, S’OCCUPER DE CE PROBLÈME?

L’église devrait d’abord prier Dieu que l’Esprit saint lui donne la direction et la guidance. Puis, elle peut soigneusement et avec tact informer l’assemblée de la chute morale du pasteur et comment celui-ci ne s’est pas tenu au niveau moral élevé de sa position comme exigé par la Bible et l’église elle-même. Dans cette crise, l’église ne doit ni nier ce qui se passe ni rejeter la faute de la maltraitance sur la victime.

Expliquez à l’assemblée que ce n’était aucune liaison sans importance; au contraire, cette liaison constitue une situation où, à cause du déséquilibre de pouvor, le pasteur a abusé de son autorité et du serment sacré qu’il avait fait en devenant pasteur; donc, il doit démissionner.

L’église devrait offrir d’aider le pasteur, sa famille et la victime à recevoir des conseils appropriés et leur fournir l’occasion de guérir spirituellement et éternellement. Mais bien que l’église doive continuer à offir son soutien et son pardon au pasteur, elle doit aussi le faire comprendre que s’il voudrait rester dans l’église, il doit faire tout ce qui est nécessaire pour montrer qu’il s’est vraiment répenti de sa mauvaise conduite.

Peut-être vous demandez-vous si quelqu’un qui a fait une chute morale devrait être tenu pour responsable. La question doit être posée: Comment est-ce que le caractère de Dieu et Son Pouvoir de travailler par l’église pour sauver le peuple du péché seront vus par le monde? Et qu’est-ce que cela dira à la communauté si l’église ne prend aucune action contre contre un chef spirituel qui s’est déshonoré. Il faut toujours affronter et démettre de leurs fonctions tous ceux en positions d’autorité qui sont corrompus, même si une telle action fait honte à l’église. En fin de compte, cela conservera le témoignage de l’église à la communauté comme phare d’espoir dans un mauvais monde.

L’abus sexuel pastoral est une crise émotionnelle et spirituelle pour l’assemblée entière et non seulement pour la victime. L’église ne doit pas éviter d’affronter les pasteurs coupables d’abus et, si nécessaire, de les démettre de leurs fonctions. De cette manière, l’église peut accomplir sa responsabilité de guérir avec l’aide du Christ les victimes d’abus sexuel pastoral pour qu’elles deviennent des survivantes. C’est seulement de cette manière que l’église pourra faire un témoignage chrétien crédible à la communauté et devenir un endroit sûr où des personnes vulnérables pourront trouver l’abri du mal d’un monde méchant.

 

L’Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement.--Psaume 34.18

 
     Dégagement de Responsabilité Copyright © 2010-2016. Tous droits réservés.